26/06/2020

Après plusieurs mois de travaux, l’étang de la Bretonnière a rouvert au public. Son inauguration officielle prévue en mai a malheureusement dû être annulée pour cause de COVID-19. Le point avec Jean-Hubert FLAMANT, adjoint en charge du développement durable et des relations avec Nantes Métropole.
 
En quoi ont consisté les travaux réalisés sur l’étang de la Bretonnière ?
JHF : il a d’abord fallu hydrocurer les sédiments de l’étang, afin qu’il retrouve sa profondeur d’origine. Un gros travail a ensuite été réalisé afin de conforter les berges minées par les rongeurs et instables à plusieurs endroits, avec la pose d’enrochements, de grave alluvionnaire et une protection anti-rongeurs. Elles ont ensuite été revégétalisées avec des plantes hélophytes et ensemencées en bordure. Enfin, deux pontons en bois supplémentaires ont été construits, et le sentier de rive a été légèrement déporté à certains endroits afin de préserver le site. Nous avons également revu le système de prise d’eau dans le Cens à proximité afin de maîtriser le niveau d’eau de l’étang.
 
Quel est le coût de ces travaux ?
JHF : ces travaux d’importance ont démarré en septembre 2018 et se sont achevés à l’été 2019. Nous avons toutefois maintenu le site fermé au public durant l’automne et l’hiver derniers afin de laisser le temps aux plantations de pousser correctement. Malheureusement le COVID-19 nous a empêché de rouvrir le site plus tôt et de l’inaugurer. Les Sautronnais se sont réappropriés désormais ce lieu très apprécié pour son calme et son environnement exceptionnel. L’association le Gardon Sautronnais a également réinvestit les lieux et a procédé à un alevinage.
Au total, le coût des travaux s’élève à environ 245 000€ TTC.

Etang Bretonniere Juin 2020.jpg